Sante

 

Le Valais invente la raclette aux trois saveurs

26-09-2017
Visites 27 personnes intéressées
Sante Sante Le Valais invente la raclette aux trois saveurs
Nouveauté La fromagerie du service de l'agriculture a produit 40 pièces de ce nouveau fromage, qui se veut un message d'optimisme.

Le service valaisan de l'agriculture innove. La fromagerie de son domaine agricole de Châteauneuf (VS) a développé un fromage inédit qui associe lait de vaches, de chèvres et de brebis.

Présenté mardi à la presse, ce fromage à raclette fera ses premiers pas publics le 3 octobre à la foire du Valais, à Martigny. Les visiteurs pourront déguster le nouveau produit, donner leur avis et aussi lui trouver un nom.

Message optimiste

La fromagerie du service de l'agriculture a produit 40 pièces. L'objectif n'est pas tant de lancer un nouveau produit que de délivrer un message d'optimisme aux agriculteurs. La démarche vise à démontrer que l'innovation et la différenciation sont des clefs de succès pour l'agriculture, communique mardi le service de l'agriculture.

Sortir des sentiers battus permet de se différencier. La création de ce fromage valorise à la fois la matière première et le savoir-faire. La fromagerie peut aussi, grâce à cela, proposer de nouvelles techniques de travail et de nouveaux supports de formation.

Visuel et gustatif

Visuellement, le fromage se présente sous la forme d'une meule traditionnelle. A l'intérieur, les trois laits sont différenciés par l'ajout d'un colorant naturel gustativement neutre. Une fois coupé pour la raclette, le fromage présente une bande orangée au centre.

Les laits sont préparés dans des cuves séparées, seul le lait de vache est coloré. Les trois couches sont ensuite superposées et pressées pour donner un seul fromage. Après huit heures de pressage et trois mois d'affinage, le fromage est prêt à être consommé.

Outil de formation théorique et pratique, la fromagerie n'en est pas à son coup d'essai en matière d'innovation. Elle a déjà élaboré d'autres spécialités fromagères aux saveurs originales disponibles dans le commerce. Sortir des sentiers battus permet aussi de conquérir de nouveaux consommateurs et ainsi mieux valoriser la production agricole, estime le service de l'agriculture. (ats/nxp)



Lire tout l'article »
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image