Écologie

 

QUAND LE DAKAR ROULE À L’ÉCOLOGIE

02-11-2017
Visites 12 personnes intéressées
Écologie  Écologie  QUAND LE DAKAR ROULE À L’ÉCOLOGIE
Le mythique rallye-raid œuvre pour réduire son impact négatif sur l’environnement et rompre avec son image de pollueur.

Cinq cents connards sur la ligne de départ. » Il y a plus de trente ans, Renaud avait immortalisé – par le biais d’une chanson – toute la haine que lui inspirait le Paris-Dakar. « Combien d’années enfin ces bœufs sponsorisés prendront le sol africain pour une cour de récré ? », questionnait-il alors sur un ton accusateur.
Depuis cette diatribe musicale, le Dakar a connu un profond bouleversement en quittant une Afrique rendue dangereuse par la menace terroriste pour s’établir en Amérique du Sud. Sans changer de nom. Et surtout, sans réussir à détacher l’étiquette négative qui lui colle à la peau. « Le Dakar souffre malheureusement toujours en France du passif hérité de sa période africaine, admet Étienne Lavigne, le patron du rallye-raid. Pourtant l’épreuve a pris des tournants à 180 degrés sur de nombreux points, à commencer par l’écologie. »
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image